Return to site

Pour François Hollande

Monsieur le Président, 
Voici ma promesse pour la planète.
Je m'engage à réduire ma consommation de chewing gums. Mon engagement est intéressant pour éviter les chewing gums collés sur les trottoirs et les murs.
J'achèterai à la place des bananes. 
Vous avez notre monde entre les mains. Quelles sont vos promesses pour la Terre ? 
Killian, 8 ans

A Monsieur le Président de la République française,

Comment imaginer que les décisions de 196 personnes sur la Terre vont impacter les vies des 7 milliards d'autres ?
Les enjeux de la COP21 semblent dépasser nos conceptions. Vous êtes seul à représenter la République française face à tous les autres chefs d'Etat, et moi je suis une citoyenne parmi tous les autres de ce pays. Le sujet de l'environnement peut sembler tellement vaste, pourtant c'est avant tout le monde qui nous entoure directement et toutes les interactions qui l'unisse aux différentes espèces vivantes dont nous faisons partie. Il est déjà difficile de se sentir Européen, comment se penser à l'échelle de la planète ?
Je n'ai aucune compétences et aucune prétention à vous apprendre quoi que soit. J'aimerais simplement vous faire voir par mes yeux, mon environnement.
Le petit pavillon de mes parents est à côté de la forêt de Sénart. C'est vraiment une chance incroyable d'avoir une forêt à 5 minutes de chez soi et Paris à 40 minutes en RER. Je connais cette forêt depuis que je suis née. J'ai commencé à la nettoyer à 6 ans. Tous les ans les déchets reviennent ? On pourrait le croire... Pourtant tous les ans des bénévoles se mobilisent pour conserver ce patrimoine naturel. Des enfants continuent de se lever tôt le week-end pour aider. Cette forêt à une grande importance pour moi, surtout cette année. J'étudie maintenant sur Paris, soit 2h40 de trajet par jour, en transports en commun je vous rassure ! 

Mon oncle habite Chamonix-mont-Blanc, vous connaissez ? Une des villes les plus chères et les plus polluées de France ? Mon oncle est un vrai chamoniard, il habite à l'année la ville et n'a quitté "sa vallée" qu'une seule fois dans sa vie, il a 61 ans. Sa famille y habite depuis plus de trois générations. Quand je vais le voir je l'amuse avec mes habitudes de banlieusarde. Il m'a appris à voir la nature différemment. Depuis quelques années dans la ville apparaissent des grafitis. "Vallée polluée", "Maman, où est mon masque à gaz ?" voici ce qu'on peut lire. Une jeunesse qui se mobilise ou des délinquants ?

Les bouchons incessant qui se prolongent de l'entrée du tunnel jusqu'à Chamonix, l'intense circulation des vacanciers, les camions ont considèrablement détérioré la vallée. L'air y est presque irrespirable, pourtant c'est un lieu dédié aux activités sportives. Certaines écoles ne laissent plus sortir les enfants dans la cour d'école. Mon oncle interroge la mairie, elle partage son impuissance. Bien loin de l'image d'Epinal de la ville de montagne saine et revigorante...

Je comprends les inquiètudes de la vallée, en raison de l'angoisse qui nous a habités les deux derniers hivers en région parisienne. Les vagues de pollutions, un nuage omniprésent. Nous avions course d'endurance le premier jour de la grande montée de la pollution. Nous avons bien eu notre cours de sport sans aucune remarque de la professeur. Nous n'avons pas compris pourquoi, alors que les enfants des écoles primaires restaient en intérieur. Les particules resteraient à l'extérieur ? Certains élèves de la classe se sont sentis mal, même parmi les sportifs. Ils ont été obligés de s'asseoir et de boire beaucoup.

La confusion dans les médias a contribué à renforcer un sentiment d'insécurité. Cette fois ce n'était pas lié à la violence des banlieues, c'est notre cadre de vie qui est devenu nocif sans que nous ne puissions rien faire. L'annonce de la circulation alternée est apparue tellement dérisoire Monsieur le Président. Comment envisager régler un problème global qui semble s'installer dans la durée par une mesure aussi ponctuelle et locale ? Comment concevoir que notre gouvernement ne puisse rien nous dire d'autre que : restez chez vous, attendez que le nuage passe ? On s'attendait presque à s'entendre dire : respirez le moins possible !

J'aurais pu adresser cette lettre à n'importe quel chef de l'Etat, un pays plus pollueur, un pays qui dévaste ses ressources naturelles ; j'aurais aussi pu décider de l'envoyer à tous en espèrant qu'elle soit lue. J'ai préféré vous l'envoyer à vous M. le Président car c'est votre pays qui accueille la COP21. Certains disent que cet événement n'aura pas plus d'impact que les précédents, et qu'aucune décision suivie d'effet ne sera prise. J'espère pourtant que Paris deviennent un exemple et que ce mois à venir soit une véritable opportunité pour les décideurs, et non pas un rendez-vous manqué de plus.

Bon courage Monsieur le Président,

Isabelle 
LAFAILLE Isabelle, 18 ans, Boussy-saint-Antoine, FRANCE

Pour François Hollande, Président

Grait ho seizh gwellañ evit hon dazont, evit hon flanedenn, evit dazont Mab-Den. Dober o deus an dud ac'hanoc'h, dober ag ho mennadoù. Ni'zo-ni chalet ! 
Agissez sur notre futur et améliorez toute possibilité pour la planète et pour l'humanité. La population a besoin de vous et de votre choix. Nous sommes inquiets !
Hep ar c'hoadoù, hep an natur n'hellomp ket bevañ. Ret eo o gwarantiñ.Hep an natur ne vehe ket ac'hanomp... Int n'o deus dober ebet a Vab-Den da vout ha da greskiñ !! Na chomit ket disdeblant ! 
Nous avons besoin de la forêt pour vivre ! de la nature ! Il faut la protéger. Sans eux, les végétaux, nous n'existerions pas... mais eux n'ont pas besoin des hommes pour vivre !! Réagissez !
Saotriñ 'zo ampoezoniñ ! Ur draig graet a zo ur paz graet evit gounid hon flanedenn vistr !
Polluer c'est s'empoisonner ! Eau Secours ! Un petit geste et nous survivrons. Un petit geste pour une planète nette !
Des élèves de 2nde Services aux personnes et aux Territoires  Lycée de Kerplouz-LaSalle-Auray (Morbihan)

Nijni Novgorod, le 16 octobre.

Elena Romanova, 16 ans,
Russie, Nijni Novgorod, 


François Hollande,
Président de la République Française

Paris, France

Objet: la COP 21.

Monsieur le Président,

J'ai l'honneur de rédiger et de vous adresser ce message dans le cadre du concours "Les enfants ont quelque chose à vous dire". Même au départ, j'ai trouvé cette idée de sensibiliser les jeunes éco-citoyens à mettre la main dans la pâte et à se poser des questions sur les sujets trépidants concernant notre environnement, imminente. Par conséquent, me référant à la possibilité d'apporter mon aide à la nature au moins à l'aide de ce concours, je ne m'abstiendrai pas de remettre en cause de plus belle les problèmes écologiques qui s'aggravent et de verbaliser les mesures possibles à prendre en faveur de la nature.

On ne dissimule plus que l'écologie subit les plus grands dégâts dans tous les domaines, tous les pays sont touchés et il paraît que leshumains sont les seuls aptes à l'intégration des modifications. Et je suis plus que jamais persuadée que si tous les Chefs d'État et tout le monde sur la planète, si nous décuplons nos forces, nous pourrons subvenir aux besoins de la planète et aboutir à de favorables résultats.


Néanmoins, ces éco-pas ne sont pas tellement difficiles comme nous les traitons au premier abord.Prenons pour l'exemple Paris, la capitale française lumineuse qui illustrera à merveille le besoin d'agir.Paris...la ville qui donne le ton de la haute mode, de la gastronomie exquise, des moeurs spirituels, de la langue française soutenue, de l'histoire insolite et mouvementée, des relations harmonieuses entre les voisins, des familles soudées et bien évidemment de l'état écologique désastreux. J'ai de la peine à croire que cet élément soit de taille à entacher la réputation de Paris, la ville des rêves.Et pourtant serons-nous en droit de décliner toute responsabilité? Notre devoir consiste à soigner son image. Les étrangers s'acheminent rapidement vers la Grande Dame, la Tour Eiffel, mais qu'est-ce qu'ils découvrent? Des alentours jonchés de toutes sortes d'ordures s'ouvrent à eux... Désormais il est impossible de fermer les yeux sur les déchets. Tellement ce problème vire au drame climatique.


Après avoir exposé et réhaussé la nécessité de mettre terme à la dégradation, je présume que dans le cadre de la conférence climatique à Paris qui tiendra lieu le 30 novembre il sera incontournable d'envisager de grandes mesures qui vont sûrement retourner comme des doigts de gants tout notre comportement dans la société, mais dont on récoltera un fruit précieux.
Il est naturel d'en citer plusieurs:


1)Premièrement, c'est la publicité qui ne desservira surtout pas. Il est important de promouvoir la propreté. Le métro, les rues de Paris, les cafés, les établissements scolaires, les offices, les immeubles peuvent être soumis à la transformation. Si on met sur pied ce projet et si on apprend à réorienter l'énergie, nous ne le regretterons jamais, une fois ce programme entrepris. Il faut motiver les citadins de la ville à prendre des initiatives et à éradiquer la pollution de la planète.
2) Deuxièmement, chassez les préjugés et n'entrez plus dans les clichés ! Ne serait-ce pas raisonnable d'infliger les amendes à tous les étrangers qui prennent leurs aises rapidement et qui sont pris en flagrant délit ? Dans la majorité des cas la dégradation de la nature est dûe à ces étrangers qui ne respectent pas la loi et les règles de conduite.

3) Finalement, soyons unis! Il y a des pays qui anticipent sur le futur, il y a ceux qui les talonnent, mais nous avons tous l'intérêt à faire repartir raisonnablement nos ressources, nous ne disposons que d'une seule planète. La sagesse triomphe de tout. C'est pour cette raison que ce sujet fait couler beaucoup d'encre, mais si on essaye d'interagir ensemble, les scientifiques du Monde entier monteront sur la brèche, les hommes politiques débattront sur les sujets aigus et les habitants de la planète seront à l'écoute!

Ne serait-ce pas le résultat tellement désirable depuis des décennies?

En conclusion, j'aimerais confirmer que nous nous confions à vous totalement, puisque Vous serez capables de pouvoir révéler la décision judicieuse tous ensemble et de parvenir à donner la deuxième vie à notre chère planète!

Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées. 
Cordialement, 
Elena.

Le 03 11 15 a 20 h 18 A envoyer au president Mrs Hollande. 
Je m'appelle Valentin . J'ai 12 ans. J'habite a Eringhem dans le nord de la France . J'ai une idée pour la cop21 a Paris. Il faudra éviter de faire voler trop d'avion, ca pollue beaucoup. La Chine devra baisser la production en usine pour mois polluer. 

Merci de bien Lire ce message.

Bonjour monsieur le président Hollande,
je m’appelle Amina Akrout, je vis en Tunisie et j’ai 10 ans.
Je voudrais tout d’abord vous dire que l’on voit souvent dans les films que le futur va être génial, qu’il y aura plein de technologie…. Mais si on ne fait pas tout ce que l’on peut pour empêcher la fin du monde, ce futur-là, nous pouvons l’oublier.
C’est pourquoi je vous écris cette lettre, en vous l’écrivant, J’ai pour espoir que vous tous (présidents, roi, reine, sultan, etc.…) fassiez votre possible pour changer les choses.
Lors de la COP21, il ne faudra pas oublier qu’il faut protéger la Terre.
Mon discours est petit mais j’espère qu’il suffira à vous toucher.
Cordialement, Amina Akrout.

Monsieur le Président,

Nous les enfants du club ACE d'Illzach , nous pensons qu'il faut agir vite parce que nous voyons bien que notre planète est en danger de mort !

Si cela continue comme ça , il n'y aura plus assez de plantes pour les animaux et il fera trop chaud.

Si l'on ne fait rien , nous deviendrons des bêtes sauvages puis nous mourons .

Il faudrait créer des espaces verts verticaux .

Il faudrait que les pays riches aident les pays et ne plus en faire des poubelles .

Ce serait génial d'encourager les familles qui font des efforts pour vivre l'écologie au quotidien .

En comptant beaucoup sur vous ,nous vous saluons respectueusement . 

NEF  Olivier et  FOGUE Imane-Chelsea

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly